Les différents types de parquet

Accueil / Les différents types de parquet

Le parquet est l’un des revêtements de sol les plus appréciés pour sa chaleur et son aspect esthétique. Mais entre le parquet massif, le parquet contrecollé et le parquet stratifié (qui, rappelons-le, n'est pas un vrai parquet), le choix n’est pas toujours facile. Cet article a pour objectif de vous présenter les différents types de parquet, leurs avantages et inconvénients respectifs, afin de vous aider à choisir le revêtement adapté à vos besoins et à votre intérieur.

Nous aborderons en détail les caractéristiques du parquet massif, du parquet contrecollé et du parquet stratifié. Nous verrons notamment les essences de bois utilisées, les méthodes de pose comme le parquet collé ou le parquet flottant, ainsi que l’entretien nécessaire pour chaque type de parquet.

Des informations pratiques sur le choix du motif (point de Hongrie, bâtons rompus, etc.) et de la finition (vernie, huilée, cirée) vous permettront d’imaginer le rendu final dans votre intérieur.

Bref, cet article complet sur les types de parquets répondra à toutes vos interrogations et vous guidera dans le choix de votre future installation de parquet pour un intérieur chaleureux et élégant.

Les principaux types de parquets

Le choix du parquet est une décision importante lors de la conception ou de la rénovation d’un intérieur. Outre des considérations esthétiques évidentes, il faut aussi prendre en compte des aspects techniques comme la résistance à l’usure, l’isolation thermique et phonique ou encore la facilité d’entretien.

Il existe trois grands types de parquet : le parquet massif, le parquet contrecollé et le parquet stratifié. Voyons plus en détails les caractéristiques de chacun.

Poncer un parquet ancien - après
Parquet massif rénové par notre entreprise

Le parquet massif

Le parquet massif est constitué d’une seule pièce de bois. C’est le revêtement traditionnel des demeures anciennes. Résistant et naturel, c’est un excellent choix pour un projet de rénovation ou pour un intérieur classique.

Définition

Un parquet massif est fabriqué à partir d’une planche de bois noble, généralement de 20 à 23 mm d’épaisseur (généralement 23mm). Les essences les plus fréquentes sont le chêne, le châtaignier, le frêne, le merisier ou encore l’érable.

La planche est débitée en lames qui sont ensuite assemblées par rainure et languette pour former le parquet. Chaque lame est donc constituée d’une seule pièce de bois sur toute son épaisseur.

Essences de bois

L’essence de bois la plus utilisée pour les parquets massifs est le chêne, réputé pour sa solidité et sa résistance dans le temps.

On trouve également :

  • Le châtaignier, au veinage marqué et à la teinte miel très chaleureuse
  • Le frêne, au grain fin idéal pour la décoration intérieure
  • Le merisier, dont la couleur rosée apporte une note romantique
  • L’érable, recherché pour ses nuances allant du crème au rosé
  • Des bois exotiques comme le wengé, l’iroko, le doussié ou le teck pour un style contemporain

Avantages et inconvénients

Le parquet massif présente de nombreux avantages :

  • Grande robustesse et durabilité, avec une durée de vie pouvant atteindre plusieurs siècles
  • Entretien facile : ponçage et vitrification périodiques
  • Chaleur et noblesse esthétique du bois
  • Valeur patrimoniale et matériau écologique

Ses inconvénients sont notamment :

  • Installation complexe, nécessitant un savoir-faire
  • Coût plus élevé qu’un parquet contrecollé ou stratifié
  • Sensibilité aux variations d’humidité et à la chaleur
  • Tendance à l’encrassement dans les interstices entre lames

Le parquet massif convient à tous les types de pièces et s’accorde aussi bien avec un intérieur classique, contemporain qu’avec un cadre plus moderne.

Structure 3 plis d'un parquet contrecollé (source)

Le parquet contrecollé

Appelé aussi parquet plaqué ou parquet multicouche, le parquet contrecollé se compose de trois couches :

  • Une sous-couche en bois tendre qui assure la stabilité
  • Une âme centrale en bois de résineux pour la robustesse
  • Une couche d’usure en bois noble de 2 à 6 mm d’épaisseur

C’est un bon compromis entre le parquet massif et le stratifié.

Définition

Le parquet contrecollé comporte donc plusieurs épaisseurs de bois assemblées et collées sous pression. Sa fabrication est étroitement contrôlée pour garantir la planéité et la stabilité dimensionnelle des lames.

L’épaisseur totale varie de 10 à 16 mm. Le collage des différentes essences de bois exploite au mieux les qualités de chaque essence pour un parquet robuste et esthétique.

Composition

Voici plus en détails la composition d’un parquet contrecollé standard :

  • Sous-couche : bois tendre comme le peuplier, l’épicéa ou le pin
  • Âme centrale : bois de résineux comme le sapin ou l’épicéa
  • Parement noble : chêne, merisier, noyer, frêne…

Certains fabricants ajoutent une sous-couche phonique en liège pour améliorer l’isolation aux bruits d’impact.

Avantages et inconvénients

Les avantages du parquet contrecollé résident dans :

  • Un bon rapport qualité/prix
  • Facilité de pose et d’entretien
  • Grande stabilité grâce à sa structure multicouche
  • Convient aux chapes chauffantes si assez épais (14 mm minimum)

Ses faiblesses sont :

  • Moins résistant dans le temps qu’un parquet massif
  • Nécessite de poncer entièrement le parquet lorsque la couche noble est usée
  • Tendance à la délamination si exposé fréquemment à l’eau

Avec une esthétique et un toucher proches du parquet traditionnel, le parquet contrecollé s’adapte aussi bien à un appartement contemporain que classique.

Structure d'un parquet stratifié (source)

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié, aussi appelé parquet flottant, est un revêtement synthétique. Il imite l’aspect du parquet sans utiliser de bois noble.

Définition

Le parquet stratifié est composé de trois couches superposées :

  • Une sous-couche en fibres de bois haute densité (HDF)
  • Un décor imprimé haute définition avec une protection surface en résine mélaminée
  • Un contre-balancement pour la stabilité

Sa fabrication est proche de celle des stratifiés muraux. L’impression décor permet de reproduire fidèlement veinures et nœuds du bois.

Composition

Regardons en détail la composition du parquet stratifié :

  • Support en HDF de 5 à 12 mm d’épaisseur
  • Film décor imprimé par sublimation avec une protection de surface en résine mélaminée pour résister aux chocs et rayures
  • Contre-balancement en PVC ou liège pour la stabilité et l’isolation phonique

Des sous-couches acoustiques ou thermiques peuvent être ajoutées.

Avantages et inconvénients

Les avantages du stratifié sont :

  • Installation facile par clippage ou collage des lames
  • Entretien simplifié : un coup de balai ou de serpillière suffit
  • Résistance à l’eau grâce à la surface traitée
  • Isolation phonique correcte
  • Coût abordable

Ses défauts sont notamment :

  • Aspect moins authentique qu’un vrai parquet
  • Durabilité limitée : comptez 15 à 20 ans grand maximum
  • Ne peut pas être poncé : impossible à rénover, seulement à remplacer
  • Sensible aux fortes chaleurs et aux rayons UV

Avec son rapport qualité-prix attractif, le stratifié s’impose comme un bon choix pour les logements locatifs ou les pièces peu utilisées.

CritèresParquet massifParquet contrecolléParquet stratifié
CompositionUne seule pièce de boisMulticouche avec parement bois noble de 2 à 6 mmMélange de fibres de bois et de résines
Epaisseur10 à 23 mm10 à 16 mm6 à 12 mm
PoseClouée ou colléeCollée ou flottanteFlottante par clippage
Durabilité+++
Jusqu’à plusieurs siècles
++
Moins longtemps qu’un massif
+
Une vingtaine d’années
Résistance+++
Supporte bien les chocs et rayures
++
Moins résistant qu’un massif
+
Fragile aux chocs
Esthétique+++
Bois noble, veinures naturelles
++
Imitation proche du massif
+
Imitation standard
Confort++++++++
Isolation phonique++++++
Coût au m2++++++
EntretienVitrificationsVitrificationsNettoyage courant

Conseils pour choisir les types de parquet


Pièce humide
Optez pour un parquet contrecollé ou stratifié. Leur structure les rend plus résistants à l’eau.

Pièce à fort passage
Le parquet massif encaissera mieux une utilisation intensive. Sinon préférez un contrecollé d’au moins 14 mm d’épaisseur.

Budget limité
Tournez-vous vers le parquet stratifié, de loin le moins cher.

Isolation phonique
Le parquet stratifié offre la meilleure isolation aux bruits. Le contrecollé peut convenir s’il intègre une sous-couche spécifique.

Chauffage au sol
Assurez-vous que le parquet ne dépasse pas 15 mm d’épaisseur.

Rénovation d’un parquet ancien
Le ponçage d’un parquet massif permet de le rénover. C’est impossible avec un stratifié.

Valorisation patrimoniale
Le cachet historique du parquet massif en fait un investissement valorisant pour une demeure de caractère.

Pose par un professionnel
Comptez 2 à 3 jours pour qu’un professionnel pose votre parquet massif ou contrecollé. L’installation d’un stratifié est plus rapide.

Les motifs de pose du parquet

Le choix du motif décoratif pour la pose d’un parquet est une étape clé qui influence grandement l’esthétique et l’atmosphère d’une pièce. Outre l’essence de bois, le type de parquet (massif, contrecollé ou stratifié) et la méthode de pose (clouée, collée ou flottante), le motif décoratif apporte une touche personnelle à votre intérieur.

Il existe de nombreux motifs traditionnels qui permettent de mettre en valeur la beauté naturelle du parquet, qu’il soit en chêne, en merisier ou en bois exotique. Nous allons passer en revue les principaux motifs décoratifs pour vous aider à faire votre choix.

différents types de poses de parquet

Le parquet à l’anglaise

Le parquet à l’anglaise, aussi appelé parquet à bâtons rompus, est l’un des motifs les plus répandus. Il consiste en l’assemblage de lames de largeurs identiques disposées dans le sens de la longueur de la pièce, mais avec des joints décalés.

Ce motif crée un aspect harmonieux et fluide qui convient à de nombreux styles de décoration, de la traditionnelle à la contemporaine. Le parquet à l’anglaise s’adapte aussi bien à une pose sur lambourdes qu’à une pose collée.

Les types de parquet les plus adaptés à ce motif sont :

  • Le parquet massif, qui offrira une finition authentique
  • Le parquet contrecollé pour un bon rapport qualité/prix
  • Le parquet stratifié pour une option économique

Le parquet à l’anglaise est un classique indémodable qui s’intègre parfaitement dans toutes les pièces à vivre telles que le salon, la salle à manger ou les chambres.

Le parquet à la française

Le parquet à la française, également appelé point de Hongrie, se distingue par l’alternance de lames de largeurs différentes disposées en éventail. Ce motif graphique crée des lignes dynamiques qui animent l’espace.

Les types de parquet adaptés au motif à la française sont :

  • Le parquet massif, pour une finition authentique
  • Le parquet contrecollé pour un bon rapport qualité/prix
  • Le parquet stratifié, économique

Le parquet point de Hongrie est idéal dans un intérieur classique ou contemporain. Il apporte du caractère aux pièces de réception comme le salon et la salle à manger, mais également aux chambres.

Le parquet Versailles

Le parquet Versailles est un motif historique créé pour le château éponyme. Il se compose de grands panneaux centraux entourés de point de Hongrie et d’un cadre périphérique.

Ce motif unique et sophistiqué met en valeur les types de parquet suivants :

  • Le parquet massif pour un rendu authentique
  • Le parquet contrecollé pour allier esthétique et budget raisonnable

Réservé aux intérieurs spacieux et majestueux, le parquet Versailles confère cachet et noblesse aux pièces de réception. Il est l’option rêvée pour sublimer une grande salle de bal par exemple.

Le parquet chevron

Le parquet chevron, aussi appelé parquet en épis de blé, est constitué de lattes disposées en zigzag pour former des pointes. Ce motif apporte du dynamisme à la pièce en créant des lignes en chevrons.

Les types de parquet adaptés au motif chevron :

  • Le parquet massif, pour une finition traditionnelle de qualité
  • Le parquet contrecollé pour un bon rapport qualité/prix
  • Le parquet stratifié, plus économique

Idéal dans un intérieur rustique, campagnard ou scandinave, le parquet chevron s’accorde parfaitement avec une décoration naturelle et chaleureuse.

Le parquet mosaïque

Le parquet mosaïque, aussi appelé parquet à damier, se compose de petits carrés juxtaposés rappelant des carreaux de céramique. Ce motif géométrique structuré crée des perspectives intéressantes.

Les types de parquet adaptés au parquet mosaïque :

  • Le parquet massif pour une finition haut de gamme
  • Le parquet contrecollé pour un rapport qualité/prix correct
  • Le parquet stratifié, plus abordable

Le parquet mosaïque convient parfaitement à un intérieur contemporain ou vintage. Il trouvera sa place dans le salon, la cuisine ou la chambre.

Le parquet marguerite

Le parquet marguerite se compose de losanges juxtaposés évoquant la fleur éponyme. Les lignes courbes de ce motif apportent douceur et fluidité à votre intérieur.

Les types de parquet adaptés au parquet marguerite :

  • Le parquet massif pour une finition traditionnelle
  • Le parquet contrecollé pour allier esthétique et budget maîtrisé
  • Le parquet stratifié, plus économique

La pose en marguerite sublime les pièces de vie comme le salon et la salle à manger. Elle convient aux intérieurs romantiques et féminins.

Le parquet à bâtons rompus

Le parquet à bâtons rompus est constitué de lames de largeurs aléatoires disposées dans des sens variés. Ce motif désordonné crée un effet de mouvement.

Les types de parquet adaptés au motif à bâtons rompus :

  • Le parquet massif pour une finition authentique
  • Le parquet contrecollé pour un bon rapport qualité/prix
  • Le parquet stratifié, plus abordable

Idéal dans un intérieur éclectique et bohème, ce motif de parquet apporte du peps à toutes les pièces à vivre.

Conseils pour choisir son motif décoratif

Quelques recommandations pour sélectionner le motif de parquet le mieux adapté :

  • Pièce classique : préférez les motifs à l’anglaise, à la française ou Versailles
  • Intérieur contemporain : optez pour le chevron, le mosaïque ou le marguerite
  • Budget limité : tournez-vous vers le stratifié, moins onéreux
  • Grande pièce : choisissez le Versailles ou l’anglaise pour donner une impression d’espace
  • Petite pièce : préférez le mosaïque ou le chevron pour animer l’espace
  • Salle de bain : évitez le parquet massif et préférez un stratifié waterproof

Bien choisir le motif de son parquet permet de mettre en valeur le caractère d’une pièce. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour trouver le style le mieux adapté à votre intérieur.

Les différentes finitions du parquet

Le choix de la finition est une étape cruciale lors de la pose d’un parquet. Outre l’aspect esthétique, il faut aussi prendre en compte le niveau de protection et de résistance aux agressions qu’offre chaque type de finition.

Nous allons passer en revue les principales finitions possibles pour votre parquet ainsi que leurs avantages et inconvénients respectifs.

La finition vitrifiée ou vernie

La vitrification ou vernissage est de loin la finition la plus répandue. Elle consiste à appliquer plusieurs couches de vernis sur le parquet pour le protéger.

Description

Le vernis crée une pellicule protectrice en surface du parquet. Composé de résines en phase aqueuse ou solvantée, il imperméabilise le bois et le rend résistant aux taches et à l’abrasion.

On distingue :

  • Le vernis polyuréthane, très résistant et conseillé pour les pièces à fort trafic
  • Le vernis acrylique, moins cher mais aussi moins résistant
  • Le vernis aqueux, écologique et sans odeur mais moins protecteur

Le vitrificateur professionnel est encore plus résistant grâce à l’ajout d’un “durcisseur”.

Application

L’application se fait en 3 couches minimum avec un ponçage léger du parquet entre chaque couche. Un primaire est également conseillé avant la première couche de finition.

Le vernis s’applique au rouleau, au spalter ou au pistolet. L’outillage doit être soigneusement nettoyé après utilisation.

Avantages

  • Excellente résistance à l’abrasion et aux rayures
  • Facilité d’entretien, lessivable
  • Grande durabilité, plus de 10 ans
  • Adapté aux pièces à fort passage (bureau, boutique, etc.)
  • Finitions possibles : brillant, satiné, mat

Inconvénients

  • Odeurs gênantes des vernis solvantés
  • Ponçage complet nécessaire avant rénovation
  • Aspect “plastifié” moins naturel qu’une finition à l’huile
  • Coût : compter 8€/m2 pose comprise

Avec sa grande résistance, la vitrification convient à tous les types de parquet y compris les essences fragiles type hêtre ou érable.

La finition huilée

L’huile est une finition traditionnelle qui préserve le caractère authentique du bois. Elle le nourrit en profondeur pour le protéger durablement.

Description

L’huile pénètre dans les pores du bois pour le nourrir et le consolider. Elle forme un film protecteur tout en laissant respirer le parquet.

On trouve :

  • Huile de lin
  • Huile de tung
  • Huile de bois durcisseuse
  • Huile-cire naturelle

Certaines huiles sont teintées pour foncer le ton du bois. D’autres contiennent des agents hydrofuges.

Application

L’application est simple, à la brosse ou au chiffon. Une à deux couches suffisent. Un égrenage léger peut être réalisé entre couches.

Avantages

  • Aspect naturel et authentique
  • Entretien facile : rénovation par application d’une nouvelle couche
  • Nourrit et fortifie le bois
  • Convient aux parquets anciens

Inconvénients

  • Moins résistant à l’abrasion qu’un vernis
  • Sensible aux projections d’eau et aux taches
  • Aspect qui jaunit avec le temps
  • Application plus fréquente : tous les 6 mois environ

Avec son rendu traditionnel, l’huile est idéale pour sublimer la noblesse d’un parquet en chêne ou en châtaignier.

La finition cirée

La cire est une finition naturelle par excellence pour les amateurs d’authenticité. Son application régulière entretient le parquet au fil du temps.

Description

La cire forme un film protecteur souple à la surface du parquet, sans obstruer les pores du bois. Sa composition est à base de cire d’abeille, de cire végétale, voire de cire de carnauba pour un meilleur éclat.

Une finition cirée prend tout son charme au bout de plusieurs années d’application, lorsqu’une belle patine se forme à la surface des lames.

Application

L’application de la cire se fait à la brosse ou au chiffon. Une fois séchée, la cire doit être lustrée à la monobrosse pour faire ressortir ses qualités esthétiques.

Avantages

  • Finition 100% naturelle qui sublimera les parquets anciens
  • Laisse respirer le bois
  • Application simple accessible à tous
  • Entretien facile par lustrage régulier
  • Peu onéreuse à l’achat

Inconvénients

  • Faible résistance à l’abrasion et à l’eau
  • Aspect terne les premiers mois, le temps que la patine se forme
  • Entretien très régulier (tous les 6 mois dans l’idéal)
  • Ne convient pas aux pièces humides ni aux locaux commerciaux

La cire est la solution idéale pour conserver tout le cachet de votre parquet de caractère sans altérer sa noblesse.

Tableau récapitulatif

FinitionRésistanceAspectEntretienBudget
Vitrifiée+++Brillant, satiné ou matNouvelle vitrification tous les 15 ans10 - 20€/m2
Huilée+NaturelRéapplication tous les ans3 - 6€/m2
Cirée-PatinéLustrage tous les ans5 - 13€/m2

Conseils pour choisir la finition de votre parquet


Pièce humide : préférez une finition vitrifiée ou huilée pour une meilleure résistance à l’eau.

Pièce à vivre : la finition huilée ou cirée apporte chaleur et authenticité tout en résistant bien au passage.

Chambre d’enfant : pour faciliter l’entretien, mieux vaut opter pour la vitrification.

Bureau ou local commercial : seule la vitrification tiendra la distance face à un trafic intensif.

Maison de caractère : la cire ou l’huile sublimeront le cachet historique de votre parquet.

Intérieur moderne : jouez sur les finitions teintées ou brossées pour un style affirmé.

Les aspects de finition du parquet

Le choix de l’aspect de finition d’un parquet influe grandement sur son style, sa durabilité et son coût. Outre les finitions classiques comme le vernis ou l’huile, de nombreux effets sont possibles pour personnaliser l’apparence de votre parquet.

Parquet en chêne brossé huilé (source)

Le parquet brossé

Le parquet brossé arbore un aspect usé et authentique obtenu par un brossage mécanique du bois dans le sens des fibres. Cette technique met en valeur le veinage et souligne le cachet naturel du matériau.

Comptez un surcoût d’environ 5 à 10€/m2 pour cette finition par rapport à un parquet classique. L’entretien reste simple avec un balayage régulier et un revêtement protecteur adapté. Le brossage confère une belle patine au parquet, idéale dans un intérieur contemporain ou traditionnel.

Parquet massif vieilli à bâtons rompus (source)

Le parquet vieilli

Pour un style résolument vintage, optez pour un parquet aux bords irréguliers et cassés. Cet effet est réalisé par des petits coups de marteau sur les chants du parquet. Il évoque un plancher ancien authentique.

Cette finition artisanale requiert beaucoup de minutie lors de la pose et engendre un coût plus élevé d’environ 15€/m2. L’entretien doit être régulier avec application d’une finition protectrice pour préserver l’aspect vieilli.

Parquet contrecollé chêne blanchi (source)

Le parquet blanchi

Le blanchiment des pores du bois crée un parquet au cachet unique conjuguant teinte naturelle et veinures blanchies. On obtient ce résultat en badigeonnant le parquet avec un mélange de chaux et d’eau, ou à l’aide d’une lasure blanche.

Cette finition raffinée augmente le prix du parquet de 10 à 15€/m2. L’application d’une finition protectrice adaptée est recommandée pour préserver l’effet dans le temps.

Parquet en chêne massif finition blanc cerusé (source)

Le parquet cérusé

La cérusure consiste à combler les pores du bois avec une pâte blanche qui contraste avec le veinage. Très décoratif, cet effet met en valeur le grain du bois. La cérusure s’effectue au moment de la pose.

Elle augmente le coût du parquet de 5 à 15€/m2 selon la qualité de la prestation. Un entretien régulier est requis pour conserver intact l’aspect cérusé.

Teinture de parquet BONA (source)

Le parquet teinté

Pour apporter de la couleur, il est possible de teinter le parquet avec des lasures, vernis ou huiles pigmentées. Toutes les teintes sont envisageables : blanc, gris, noir, bleu, vert, etc.

Le surcoût de cette prestation est d’environ 5€/m2. La teinte facilitant l’encrassement, l’entretien devra être plus fréquent.

Parquet thermochauffé en frêne massif (source)

Le parquet thermochauffé

Le thermochauffage du parquet à haute température modifie la couleur du bois et augmente sa dureté et sa stabilité. Appliqué sur des essences claires, il confère des nuances brunes ou grises au parquet.

Cette finition requiert un savoir-faire spécifique et engendre un coût plus important d’environ 10 à 20€/m2. En revanche, elle améliore la résistance du parquet dans le temps.

En résumé

Nous avons passé en revue dans cet article les principaux types de parquets ainsi que leurs caractéristiques techniques.

Le parquet massif, fabriqué en bois noble d’une seule pièce, demeure le nec plus ultra en termes de robustesse et de cachet authentique. Son prix élevé se justifie par une durée de vie pouvant atteindre plusieurs siècles.

Le parquet contrecollé offre un excellent compromis entre le stratifié et le massif. Sa structure en multicouches lui confère stabilité et résistance. Son coût abordable et sa facilité d’installation en font un choix judicieux pour de nombreux projets.

Enfin, le parquet stratifié, avec sa surface décor et son support en bois reconstitué, convient parfaitement aux budgets serrés. Facile à poser et à entretenir, il réserve un rendu imitant le parquet pour un coût contenu.

Côté motifs, les styles à l’anglaise, à bâtons rompus ou chevrons apporteront une touche d’originalité à votre intérieur. N’oubliez pas non plus le choix de la finition, vitrifiée, huilée ou cirée, qui influencera grandement l’apparence et la longévité de votre parquet.

Nous espérons que ce panorama complet des types de parquet vous aura éclairé pour trouver le revêtement de sol idéal. Et si vous souhaitez rénover votre parquet à Paris ou en Île-de-France, contactez-nous.

À la recherche d'une entreprise pour rénover votre parquet ? Nous vous proposons un outil de devis en ligne pour chiffrer rapidement votre projet.
À la recherche d'une entreprise pour rénover votre parquet ? Nous vous proposons un outil de devis en ligne pour chiffrer rapidement votre projet.