Guide du parquet massif en pin : l’alternative économique aux essences nobles

Accueil / Guide du parquet massif en pin : l’alternative économique aux essences nobles

Saviez-vous que le parquet massif en pin est idéal pour les parquets à usage modéré ?

Arbre de la famille des conifères, le pin pousse rapidement dans de nombreuses forêts à travers le monde. Son bois à l’aspect clair et noueux séduit par son charme brut qui évoque la rusticité des chaumières.

Mais le pin possède également des qualités insoupçonnées pour réaliser des parquets modernes au rendu uniforme. Grâce à un tri minutieux des planches, il est possible de créer des sols en pin dépourvus de nœuds. Des parquets au veinage parfait pour des intérieurs contemporains.

Découvrez dans cet article les multiples usages du pin en parqueterie. Essence abordable et facile à mettre en œuvre, ce bois tendre cache bien des atouts pour vos projets de rénovation ou d’aménagement. Tout en nécessitant quelques précautions d’installation et d’entretien pour une durabilité optimale.

Note : Retrouvez notre guide complet du parquet massif ici.

Le parquet massif en pin : essence de bois tendre par excellence

Le pin est un arbre de la famille des conifères, largement répandu dans les forêts d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. Botaniquement, il fait partie du genre Pinus qui comprend plus d’une centaine d’espèces.

En France, les espèces de pins les plus courantes sont :

  • Le pin sylvestre, essence majoritaire dans les forêts françaises
  • Le pin maritime, présent sur la côte atlantique
  • Le pin noir d’Autriche, utilisé dans les reboisements

Le bois de pin est réputé pour être tendre, léger et facile à travailler. Il s’agit d’un bois à accroissement rapide avec des cernes resserrés. Sa couleur va du blanc crème au brun rosé avec parfois des nuances rougeâtres.

De par ses caractéristiques, le pin est beaucoup utilisé dans la fabrication de parquets, lambris et autres revêtements muraux ou de sol. On parle alors de parquet ou de lambris en pin.

Parquet massif en pin (source)

Le parquet massif en pin

Le parquet massif en pin est constitué d’une seule pièce de bois sur toute son épaisseur. Il mesure généralement 14 mm ou 23 mm d’épaisseur pour les parquets massifs traditionnels.

Les avantages d’un parquet pin massif sont :

  • Un prix abordable : le pin étant un bois tendre à croissance rapide, il est moins coûteux que le chêne ou le châtaignier par exemple. Comptez entre 20 et 40€/m2 pour un parquet pin massif.
  • Une mise en œuvre facile : le pin étant tendre, il est aisé à clouer, visser ou coller.
  • Un aspect brut naturel : avec ses teintes claires et ses nœuds apparents, un parquet en pin massif confère une ambiance chaleureuse.

Les lames de parquet massif en pin mesurent généralement entre 90 et 150 mm de largeur. Mais on trouve également des larges lames allant jusqu’à 180 mm pour un parquet pin massif de 23 mm d’épaisseur.

Côté longueur, les dimensions standards sont comprises entre 400 et 2000 mm.

Le pin : essence de prédilection des parquets sans nœuds

Bien que traditionnellement noueux, le pin peut aussi être utilisé pour réaliser des parquets dits « sans nœuds ». Ces planchers en pin sont fabriqués à partir de bois de qualité supérieure.

Les lames proviennent du cœur des grumes les plus droites. Elles sont triées avec soin pour ne conserver que les parties dépourvues de nœuds et autres singularités.

Résultat : un parquet en pin sans nœuds au rendu parfaitement uniforme et esthétique. Son prix sera cependant plus élevé qu’un parquet classique en raison du tri nécessaire lors de la fabrication.

Le pin : essence de prédilection pour une finition brute

Direct sorti de la scierie, le parquet de pin affiche une teinte très claire avec de subtiles nuances. C’est pourquoi le pin est parfois utilisé brut en intérieur, sans aucun traitement de finition.

Poncé et brossé, le parquet de pin brut révèle toute la beauté naturelle de ses fibres et de son veinage. Il confère une ambiance chaleureuse aux pièces à vivre et se marie à merveille avec des matériaux bruts comme la pierre ou le béton.

Sa surface poreuse nécessite cependant un entretien régulier à base d’huile pour nourrir et protéger le bois.

Le parquet en pin présente de nombreux avantages qui expliquent sa popularité, mais également quelques inconvénients à prendre en compte.

Les avantages du parquet en pin

Un prix abordable

Le pin étant un bois tendre et facilement disponible, il est moins onéreux que des essences nobles comme le chêne ou le châtaignier.

Comptez entre 20 et 40€/m2 pour un parquet pin massif standard. Un budget parfait pour les petits budgets ou les grandes surfaces à recouvrir.

Un aspect chaleureux

Avec sa teinte claire et ses nœuds apparents, le parquet pin confère une ambiance conviviale et authentique aux intérieurs.

Il se marie à merveille avec des matériaux bruts comme la pierre, le béton ou le métal et s’intègre aussi bien dans des intérieurs modernes que traditionnels.

Des larges lames possibles

Grâce à la souplesse du pin, il est possible d’installer de larges lames de parquet pour un rendu contemporain.

Jusqu’à 180 mm de largeur pour un parquet de 23 mm d’épaisseur.

Une isolation thermique correcte

Même s’il est moins performant que des essences comme le chêne, le parquet pin massif assure une isolation thermique satisfaisante.

Une isolation phonique correcte

Là encore, le pin offre des performances moindres que des bois plus durs, mais son pouvoir isolant acoustique reste correct.

Il conviendra pour la plupart des pièces d’habitation, sauf celles avec des exigences acoustiques élevées.

Les inconvénients du parquet en pin

Une faible résistance à l’usure

Essence tendre oblige, le parquet pin est moins résistant dans le temps que des bois durs, surtout s’il est installé dans des pièces à fort trafic.

Il faudra prévoir un entretien plus régulier pour conserver un bel aspect de surface.

Attention aux fortes variations hygrométriques

Comme tout parquet massif, le parquet de pin réagit aux changements de température et d’humidité ambiante.

Des variations trop brutales peuvent provoquer des déformations. À prendre en compte si le taux d’humidité fluctue beaucoup dans la pièce.

Moins adapté pour un chauffage au sol

En raison de sa conduction thermique élevée, le pin n’est pas l’essence idéale pour une installation sur dalle chauffante. Privilégiez des bois durs comme le chêne ou l’érable à la place.

Des nœuds qui peuvent se désolidariser

Sur certains parquets pin bon marché, il arrive que des nœuds se détachent avec le temps, laissant des trous disgracieux.

Optez pour un parquet pin massif de qualité avec des nœuds sains et bien ancrés dans le bois.

Un bois qui jaunit avec le temps

Naturellement très clair quand il est brut, le pin a tendance à se patiner et à jaunir avec les années d’exposition à la lumière.

Ce changement de teinte peut déplaire à certains.

Des variations de teinte possibles

Au sein d’un même parquet, des lames de pin peuvent présenter des nuances de couleur plus ou moins marquées.

Cet effet visuel peut être positif ou négatif selon les goûts.

Quel budget pour un parquet en pin ?

Voici une généralisation encore plus poussée des prix du parquet pin massif :

De manière générale, le prix du parquet pin massif dépend essentiellement de deux critères :

  1. La qualité du veinage (présence de nœuds)
  2. La largeur des lames

Ainsi, plus le parquet sera noueux, moins il coûtera cher. À l’inverse, un parquet sans nœuds sera plus onéreux.

De même, plus les lames seront larges, plus le prix augmentera légèrement.

Concrètement, comptez en moyenne :

  • Entre 20 et 30 €/m2 pour un parquet pin massif standard de qualité correcte avec des nœuds.
  • Entre 30 et 40 €/m2 pour un parquet pin massif de bonne qualité avec quelques nœuds.
  • Entre 40 et 60 €/m2 pour un parquet pin massif haut de gamme sans nœuds.

Ces fourchettes de prix sont valables pour des largeurs de lames standard, généralement entre 8 et 14 cm.

Quelles finitions pour un parquet de pin ?

Le pin étant un bois poreux, il est impératif de lui appliquer une finition protectrice en surface.

On distingue les finitions de protection, qui servent à protéger le parquet des agressions extérieures, des finitions d’aspect qui modifient l’apparence esthétique du parquet.

Les finitions de protection

Trois options principales pour protéger un parquet pin :

  • Vitrifié : finition brillante imperméable, idéale dans les pièces humides. Entretien facile.
  • Huilé : finition mate qui nourrit le bois. Aspect naturel. Demande plus d’entretien.
  • Ciré : finition satinée authentique. Moins résistant à l’eau que le vitrifié. Entretien plus contraignant.

Les finitions d’aspect

En plus ou à la place d’une finition de protection classique, il est possible d’appliquer une finition d’aspect :

  • Brossé : Mise en valeur de la texture du bois par brossage
  • Vieilli : Création d’un aspect de parquet ancien, avec des aspérités
  • Teinté : Application d’une teinture ou d’un vitrificateur pigmenté
  • Etc.

Quelles dimensions pour un parquet pin ?

Côté dimensions, voici les caractéristiques standard d’un parquet pin massif :

  • Épaisseur : 23 mm
  • Largeur des lames : de 90 à 180 mm
  • Longueur des lames : 400 à 2000 mm

Plus le parquet de pin sera épais, plus les lames pourront être larges sans fragiliser l’ensemble.

Le pin, essence de bois tendre par excellence pour le parquet

Le pin fait partie de la catégorie des bois tendres, au même titre que le sapin, l’épicéa ou le mélèze.

Un bois tendre est un bois qui provient d’un arbre gymnosperme (conifère) ayant poussé rapidement en se gorgeant d’eau et d’humidité.

Les caractéristiques d’un bois tendre sont :

  • Des cernes resserrés et fins à la surface du bois
  • Des bois à croissance rapide comparés aux feuillus
  • Des bois plus légers et moins denses que les bois durs
  • Des bois plus faciles à travailler offrant plus de possibilités créatives
  • Des bois de couleur claire en général

Les bois tendres sont beaucoup utilisés dans l’industrie du bois et de la construction grâce à leur disponibilité. Mais ils sont moins résistants et durables que les bois durs.

Dans le domaine de la parqueterie, certains parquets à usage intermittent comme dans les chambres sont fabriqués en bois tendre car ils subissent moins d’usure.

Cette tendreté du pin a des implications directes pour son utilisation en parqueterie.

Entretien accru pour un parquet en pin

De par sa nature tendre et poreuse, un parquet en pin massif ou contrecollé nécessite un entretien régulier pour conserver un bel aspect de surface.

Il est impératif de lui appliquer une finition protectrice en surface, de type vitrificateur ou huile. Et de renouveler cette protection au moins une fois par an.

Sans entretien, un parquet pin aura tendance à jaunir et à se patiner rapidement sous l’effet de la lumière et des agressions extérieures.

Usage modéré recommandé

En raison de sa moindre résistance, nous recommandons l’installation d’un parquet en pin dans des pièces à trafic modéré, non humides. À éviter donc dans les cuisines, salles de bains et entrées.

Privilégiez plutôt les chambressalons, bureaux et dégagements. Le pin s’accommodera très bien d’un usage intermittent dans ce type de pièce.

Avec un entretien rigoureux et adapté à sa nature tendre, un parquet en pin vous assurera de longues années de bons et loyaux services.

Nettoyage courant d’un parquet pin selon le type de finition

Parquet pin vitrifié

Le nettoyage d’un parquet pin vitrifié est simple. Il suffit de :

  • Passer l’aspirateur ou un balai pour dépoussiérer
  • Laver avec une serpillière légèrement humide et un détergent doux

Vous pouvez utiliser un détergent spécial parquet ou du savon noir dilué.

Rincez bien la serpillière pour ne pas laisser de trace.

Parquet pin huilé

Pour nettoyer un parquet pin huilé, mélangez dans un seau :

  • 5 litres d’eau tiède
  • 2 cuillères à soupe de savon noir liquide

Lavez le parquet avec une serpillière juste humide, sans trop mouiller. Laissez sécher.

Vous pouvez réappliquer une fine couche d’huile en entretien tous les 2-3 mois sur un parquet pin huilé.

Parquet pin ciré

Dépoussiérez avec un balai ou un aspirateur. Utilisez ensuite une serpillière légèrement humide pour nettoyer la surface cirée.

Faites attention à ne pas laisser d’eau stagner qui risquerait de décoller la cire.

Entretien annuel d’un parquet massif pin

Quelle que soit la finition de surface, il est recommandé de procéder à un entretien complet du parquet une fois par an. Cela implique :

  1. Un ponçage léger pour éliminer les micro-rayures
  2. Un dépoussiérage soigneux
  3. L’application d’une couche de finition protectrice adaptée :
    • Vitrificateur
    • Huile d’entretien
    • Cire

Cet entretien annuel permet de nourrir le bois, de renforcer la protection et de redonner tout son éclat au parquet de pin.

Rénover complètement un parquet massif pin

Au bout de quelques années, malgré un entretien rigoureux, un parquet pin massif peut s’user et perdre en éclat. Une rénovation complète de parquet s’impose alors.

Celle-ci implique :

  1. Ponçage du parquet à blanc pour éliminer totalement l’ancienne finition. Utilisation d’une ponceuse professionnelle et de grains abrasifs de 40 à 240.
  2. Ponçage des bords et angles à la main.
  3. Aspiration minutieuse de la poussière de ponçage.
  4. Pose de la nouvelle finition, au choix.

Une rénovation complète vous assure 15 à 20 ans de service d’un parquet pin massif en bon état.

Rénovons votre parquet
Chiffrez votre projet maintenant grâce à notre outil de devis en ligne.
Rénovons votre parquet
Chiffrez votre projet maintenant grâce à notre outil de devis en ligne.